Contexte RSE

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) impose aux entreprises un double engagement :

  • Créer de la richesse et de l’emploi,  profitables à la collectivité
  • Préserver le territoire et les hommes : respect des lois sociales, formation, changement climatique, utilisation durable des ressources, impact territorial, prise en compte de la RSE des sous-traitants

La RSE du  transport souffre à ce jour d’un carbo-centrisme bien excessif : non seulement on ne cite que de cette petite partie CO2 (*) de sa dimension environnementale,les émissions de CO2 mais jamais son vrai impact sociétal.

Heureusement, de plus en plus d’acteurs agissent pour que ce petit arbre des émissions de CO2 ne cache plus la forêt des externalités négatives du transport : particules, congestion, bruit et accidents. En effet, ces réelles nuisances, qui coûtent annuellement plus de 700 Milliards € à la collectivité en Europe, sont la priorité des progrès à faire dans le transport.

Il faut cesser cette communication exclusive sur le CO2, qui n’est pas un polluant et reste négligeable dans le coût sociétal du transport, et que les transporteurs limitent naturellement et vigoureusement en travaillant toujours plus à réduire leurs factures de carburant.

TK’Blue, Agence de notation et de labellisation du transport, est organisée en plateforme de services de l’ensemble des acteurs de la chaine de transport.

Elle associe ainsi les chargeurs, transporteurs et commissionnaires pour leur prise en compte individuelle et responsable de la globalité des impacts sociaux, sociétaux et environnementaux du transport : particules, congestion, bruit, accidents, CO2/GES.

  • La prise en compte de ces nuisances, directement liées à la qualité des matériels, équipements et personnels, est aussi gages de meilleure ponctualité, fiabilité, sécurité des opérations de transport, et réduit leurs coûts de production.

Les objectifs de la plateforme de services sont multiples:

  • Réduire les coûts de non-qualité en améliorant la qualité globale de la chaine de transport (fiabilité, ponctualité, sécurité).
  • Faciliter le reporting CO2/GES et RSE et le rendre opposable aux tiers (certification Bureau Veritas).
  • Disposer 24/24 d’outils de pilotage et analyse de sa chaine de transport
  • Evaluer et suivre la qualité de ses prestataires de transport (matériels, équipements, personnels) grâce à un indicateur fiable, le TK’T.
  • Agir sur les trois piliers de la RSE transport (social, sociétal, environnemental), qui sont aussi facteurs garants de la performance économique

Résultat : les indicateurs fournis permettent d’attester de progrès économiques et d’autre part d’une vigilance accrue des acteurs à préserver hommes et territoires, en mesurant pour mieux les limiter les nuisances générées.

Une authentique RSE du transport de marchandises.

 

Revenir en haut de la page